Don / Donate / Donación
News

Se Reposer Dans le NON-NÉ

Se Reposer Dans le NON-NÉ

Se reposer dans le NON-NÉ – Nouveau recueil de Kusen de Guy Mokuhō

Par Liliann Shu Rei Manning

SE REPOSER DANS LE NON-NÉ est le 3ème recueil de kusen de Guy Mokuhō. Ce Livret comprend 5 groupes de kusen dispensés en différentes occasions et un teisho sur le samsāra, la roue de la vie. Le sujet de ce teisho intéresse Guy Mokuhō depuis très longtemps et il nous communique son enthousiasme !

Comme les deux recueils précédents, ce Livret 3 nous offre la rencontre unique entre les enseignements traditionnels du zen et la manière singulière avec laquelle l’auteur les aborde. Lire les kusen de Guy Mokuhō c’est raviver, revigorer notre pratique ! Et ce, grâce, surtout, mais pas seulement, à ses enseignements sur le besoin de devenir conscients de nos sensations. De la soixantaine de  paragraphes, que contient le Livret 3, et qui illustrent à merveille ces propos, voici deux exemples qui apparaissent dans les premières pages :

« Porter l’attention sur les sensations, les suivre dans leur déploiement, puis dans leur disparition, est un conseil qui nous permet de revenir dans le courant de la vie, d’instant en instant. Et  l’instant présent est tel qu’il est, ni bien ni mal. »

Et un peu plus loin :

« Plus nous devenons Un avec la sensation, plus nous y sentons la vie qui s’écoule en chaleur, énergie, tension, vagues et plus notre champ de conscience s’élargit jusqu’à simplement disparaître dans la sensation d’être, qui n’est pas corporelle. Ce n’est pas un exercice que nous pouvons faire par la volonté personnelle. Il faut se laisser Être. Sensation d’être ou pour reprendre l’expression du Bouddha : pure conscience de la présence de soi. »

Au fil des kusen, Guy Mokuhō nous transmet les étapes de son propre ressenti. Et ses conseils s’avèrent être une aide précieuse pour nous rapprocher du chemin qui mène à la sensation d’être. Lire et relire ses kusen nous permet d’approfondir peu à peu cette richesse qu’est l’instant présent. Qui plus est -et juste pour faire référence à la première citation- lire ses kusen nous permet de nous rendre compte que l’instant présent ne peut être que pur : sans aucun ajout, et qu’il ne peut être que senti, et donc sans la volonté.

Si je devais résumer en une seule phrase mon ressenti après la lecture de ce recueil de kusen, je dirais que pouvoir revenir encore et encore sur ces enseignements c’est comme avoir banni tout  risque de disette spirituelle •

Les recueils précédents

La Présence Silencieuse

Le Chant du Zazen – Livret Kusen de Guy MokuhōLe Chant du Zazen